Protéger la vie privée des collaborateurs

Les droits individuels des collaborateurs qui travaillent dans des zones sous surveillance vidéo sont strictement protégés conformément au RGPD. Pour ce faire, une zone peut être masquée ou la personne en mouvement à l’image peut être pixelisée.

Des zones déterminées de l'image sont rendues méconnaissables (pixellisés ou masquées)
 

Les mouvements sont pixellisés
 

Le visionnage des images est soumis à la « règle des deux hommes »
 

Les avantages

  • Les collaborateurs sont plus satisfaits
  • Décryptage des images soumis à la « règle des deux hommes »
  • Traitement des processus conforme à la protection des données
  • Garantie des libertés individuelles
  • Les représentants du personnel peuvent contribuer à déterminer quelles zones de l'image doivent être méconnaissables
     

Cela pourrait aussi vous intéresser

Reconnaissance de l'équipement de protection individuelle

L’intelligence artificielle (IA) permet non seulement d’identifier l’équipement de protection individuel (casque + veste de protection) sur l’image vidéo, qu’elle reconnaît de façon autonome, mais elle sait également dire si l’équipement de protection est correctement porté par le collaborateur.

En savoir plus

Protéger les biens des collaborateurs grâce à la surveillance des places de stationnement

La vidéosurveillance à grande échelle des parkings et l’enregistrement permanent par des caméras vidéos peuvent être utilisées comme preuve d’incidents de tout type devant les tribunaux et a priori avoir un effet dissuasif sur les malfaiteurs.

En savoir plus

Protection des données et sécurité

Des salariés capables de traiter leurs données image conformément à la protection des données (masquage, mot de passe « des 4 yeux », archivages des images/export des vidéos) suscitent la confiance et vous donnent la preuve incontestable que vous avez fait du bon travail.

En savoir plus